LE CORAN ET LA BIOLOGIE

Publié le par soussou

                                                        Une goutte de semence

Lors d'une relation sexuelle, 250 millions de spermatozoïdes sont émis en même temps par le mâle. Les permatozoïdes entreprennent alors un voyage ardu de cinq minutes au sein du corps de la femme jusqu'à ce qu'ils atteignent l'ovule. Seulement mille de ces 250 millions de spermes réussiront à l'atteindre. L'ovule, qui a la moitié de la taille d'un grain de sel, ne laisse rentrer à l'intérieur d'elle qu'un seul de ces spermatozoïdes. En d'autres termes, l'essence de l'homme n'est pas le résultat d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. Ceci est expliqué dans le Coran:

"L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer (et qu'il ne sera pas puni pour ses mauvais actes)? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé?" (Sourate 75, "la résurrection", v. 36-37)

Comme nous l'avons vu, le Coran nous informe que l'homme n'est pas créé à partir d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. L'insistance particulière de cette révélation à annoncer un fait qui n'a été découvert que par la science moderne est une preuve que son origine est divine.

                               Le mélange dans la semence


"Ô homme! Qu'est-ce qui t'a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, qui t'a créé, puis modelé et constitué harmonieusement? Il t'a façonné dans la forme qu'Il a voulue." (Sourate 82, "la fissuration", v. 6-8)

Le liquide appelé semence ne comporte pas que des spermatozoïdes. Il est composé d'un mélange de différents fluides. Ces derniers ont différentes fonctions telles que: contenir le sucre nécessaire pour fournir l'énergie aux spermatozoïdes, neutraliser les acides à l'entrée de l'utérus et créer l'environnement propice à un meilleur déplacement des spermatozoïdes.

Il est assez intéressant de noter que lorsque la semence est mentionnée dans le Coran, elle est qualifiée de fluide-mêlé:

"En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant." (Sourate 76, "l'Homme", v. 2)

Dans un autre verset, le spermatozoïde est défini comme étant un mélange et Dieu souligne dans le Coran que l'homme se trouve à l'"origine" de ce mélange:

"Qui a bien fait tout ce qu'll a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile, puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile (le sperme)." (Sourate 32, "la prosternation", v. 7-8)

Le mot arabe "sulala", traduit par "goutte" signifie "partie essentielle ou supérieure de quelque chose". Quelle que soit son implication, il signifie "partie d'un tout". Ceci prouve que le Coran est l'expression d'une volonté qui connaît la création de l'homme jusque dans ses moindres détails. Cette volonté n'est autre que le Créateur de l'homme.

Commenter cet article