Les péchés du corps

Publié le par soussou

1       Se teindre les cheveux en noir, certains imams l'ont autorisé Si cela n'aboutit pas à tromper les gens et à les induire en erreur. 

2       Que les hommes se féminisent et l'inverse, c'est-à-dire par ce qui est spécifique au sexe opposé, que ce soit par les habits ou autre. 

3       Laisser tomber son vêtement par vanité, c'est-à-dire le faire descendre en dessous de la cheville par fierté (pour l’homme bien sur).

4       Mettre du henné sans besoin sur les mains ou sur les pieds pour un homme.

5       lnterompre un rituel obligatoire sans excuse. Comme la prière, la personne qui arrête sa prière sans excuse commet un grand péché. 

6       Interrompre un pèlerinage ou une ^oumra surérogatoire. 

7       Imiter un croyant pour se moquer de lui. 

8       Espionner l'intimité des gens

9       Le  tatouage. 

10  Rompre les relations avec un musulman plus de trois jours, sauf s'il y a une excuse légale. 

11  Tenir compagnie à quelqu'un qui pratique une mauvaise innovation ou à un grand pécheur afin de le divertir au moment où il commet son péché.
 

12   Porter de lor pour l’homme.

13   Porter de l'argent métal pour l’homme.

14   Porter de la soie pour l’homme ou une chose dont plus de la moitié du poids est en soie, pour l'homme pubère, exceptée la bague en argent.

15     Etre seul en présence d'une 'àjnabiyyah sans être vus d'une tierce personne de sexe masculin ou féminin devant laquelle on éprouve de la pudeur. 

16   Le voyage d'une femme non accompagnée  d'un mahram ou de quelqu'un ayant un statut équivalent.

17   Prendre à son service un homme libre, de force. 

18   L'hostilité envers un saint (wallyy).

19   Aider à commettre un péché. 

20   Propager le faux. 

21   Utiliser des ustensiles en or ou en argent ou bien les acquérir. 

22   Délaisser l'acte obligatoire. 

23   Effectuer un acte obligatoire en délaissant un de ses piliers. 

24   Effectuer un acte obligatoire en délaissant une des conditions de validité.

25   Effectuer un acte obligatoire bien en faisant ce qui l'annule. 

26   Le délaissement de la prière du vendredi par celui pour qui elle est obligatoire même s'il fait la prière de adh-houhr. 

27   Que les habitants d'un lieu tel qu'un  village  abandonnent les assemblées des prières obligatoires. 

28   Retarder l'accomplissement d'un devoir jusqu'après son temps sans excuse valable. 

29  Tirer sur un gibier avec ce qui tue par son poids et qui fait sortir l'âme rapidement, comme une pierre.

30  Prendre un animal pour cible. 

31  Ne pas rester à domicile pour celle qui est en période d'attente post-maritale sans excuse valable

32   Délaisser l'endeuille ment pour la mort de l'époux

33   Souiller la mosquée avec des najaçah ou la salir même avec quelque chose de pur. 

34   Négliger l'accomplissement du pèlerinage après qu'on en a eu les moyens, jusqu'à la mort

35   S'endetter  pour celui qui n'espère pas pouvoir rembourser grâce à des ressources clairement envisagées sans que son créancier ne soit au courant de cela.

36   Ne pas accepter l'ajournement de la dette du débiteur dans l'incapacité de  rembourser. 

Dépenser de l'argent dans un péché. 

37   Le manque de considération envers le livre du Qour'an et envers toute science religieuse.

38   Laisser le jeune garçon qui a atteint l'âge de distinction toucher le livre du Qour'an dans un but autre que pour apprendre s'il n'a pas fait la purification rituelle. 

39   Changer les bornes des terrains, c'est-à-dire repousser les limites de séparation entre sa propriété et celle de quelqu'un d'autre. 

40   Agir à son gré dans la rue en faisant ce qui n'est pas permis. 

41   Utiliser l'objet emprunté pour un autre usage que celui pour lequel on a été autorisé.

42   Prolonger la durée de l'emprunt d’un objet prêté au-delà de ce qui a été autorisé.

43   Prêter à quelqu'un d'autre un objet prêté sans l’autorisation du propriétaire.

44  Se réserver un bien libre, par exemple le pâturage, le ramassage du bois dans un terrain sans  propriétaire, l'exploitation d'un gisement de sel, des deux monnaies précieuses ou autres c'est à dire monopoliser ces ressources et empêcher les gens de faire paître leur bétail  et se réserver l'eau potable qui se renouvelle, c'est-à-dire celle  qui, lorsqu'on en prend, est remplacée naturellement. 

45  Utiliser l'objet trouvé avant d'avoir réalisé l'annonce conformément  à ses conditions de validité, selon chari^ah bien sur. 

46  S'asseoir dans un endroit en étant témoin d'une chose réprouvable, sans être excusé. 

47  Faire l'intrus dans les banquets c'est-à-dire entrer sans permission ou si les hôtes ont permis l'entrée par timidité.

48  Ne pas faire preuve d'équité entre les épouses en ce qui concerne les charges obligatoires et le partage des nuits. Quant aux différences d'amour dans le coeur et de penchant, il n'y a pas de péché en cela

49   La sortie de la femme Si elle passe à côté des hommes 'ajnabiyy avec l'intention de les provoquer.

50   La sorcellerie. 

51   Se rebeller contre le calife, comme ceux qui se Sont rebellés contre ^Aliyy et lui ont fait la guerre. Al-Bayhaqiyy a dit: "Tous ceux qui ont combattu ^Aliyy sont des agresseurs". L’imam Ach_Chaffiy^y a dit la même chose avant lui et ce, bien qu'il y ait eu parmi eux certains des meilleurs compagnons, car il n'est pas impossible aux saints (waliyy) de commettre un péché même s'il s'agit d'un grand péché

52   Se charger de la tutelle d'un orphelin, d'une fonction liée à une mosquée, de la fonction de qadi (juge) ou de toute autre chose de ce genre tout en sachant qu'on n'a pas la capacité d'assumer correctement cette charge

53   Abriter un injuste et le protéger contre celui qui veut exercer son droit sur lui

54   Effrayer les musulmans.

55   Le brigandage et sa peine légale dépend de la gravité du délit: soit un acte disciplinaire, soit par l'amputation d'une main et d'un pied des côtés opposés s'il n'a pas tué, soit l'exécution et l'exposition sur un poteau s'il a tué

56   Il y a aussi ne pas respecté le vœu An_nadhr.

57   La continuité dans le jeûne, c'est-à-dire jeûner deux jours ou plus sans s'alimenter pour rompre le jeûne. 

58  Prendre la place d'une autre personne ou la bousculer d'une manière préjudiciable ou prendre son tour.

Commenter cet article