Ne pas dire c'est moi

Publié le par soussou

    

 la nécessité de décliner son identité avant d'entrer chez

quelqu'un comme il est d'usage dans la sunna et d'éviter les

formules du genre: "c'est moi..." et autres.

Expliquer que la tradition du Prophète (Sunna) veut que, lorsqu'on dit à celui

qui demande la permission d'entrer: «Qui es-tu?» qu'il dise: «Untel», en disant

les nom et prénom sous lesquels il est connu.


Tandis qu'il n'est pas bon qu'il se contente de dire: «C'est moi» ou autre réponse
pareille.


 Anas (das), dans son fameux Hadith sur l'Ascension miraculeuse du Prophète

(bsdl),

a dit: «Puis Gabriel me fit monter au ciel inférieur. Il demanda qu'on lui en ouvrit

les portes.

On dit: «Qui est-ce ?» Gabriel dit: «Gabriel». On dit: «Qui est avec toi?» Il dit:

«Mohammad». Puis il monta au deuxième ciel et demanda qu'on lui en ouvrît les

portes. On dit: «Qui est-ce ?»

Il dit: «Gabriel». On dit: «Qui est avec toi?» Il dit: «Mohammad». Et ainsi de

suite aux troisième, quatrième ciel jusqu'au septième et à chaque porte de

chaque ciel on disait:

«Qui est là ?» et il disait: «Gabriel». (hadith ayant reçu le consensus)

875. Abou Dharr (das) a dit: «Je suis sorti une nuit et voilà que le Messager de

Dieu (bsdl) marchait seul. Je me suis mis à marcher à la lumière de la lune. Il se

retourna et me vit.

Il dit: «Qui est-ce ?» Je dis: «Abou Dharr». (hadith ayant reçu le consensus)

876. Oummou HànP (das) a dit: «Je me rendis une fois chez le Prophète (bsdl)

alors qu'il prenait son bain tandis que Fatima (sa fille) le couvrait d'un voile. Il

dit: «Qui est cette femme?» Je dis: «Oummou Hâni». (hadith accepté à

l'unamitié)

877. Jàber (das) a dit: «Je me rendis un jour chez le Prophète (bsdl) et je '

frappai à sa porte. Il dit: «Qui est-ce ?» Je dis: «Moi». Il dit: «Moi, moi, qui

moi?» On dirait qu'il n'avait pas aimé ma réponse». (hadith ayant reçu le

consensus)

Commenter cet article