POUR MES SOEURS FILLAH

Publié le par soussou

Au Nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

 

As-Salamou 'Alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

L’Islam est la religion de la propreté : c’est un signe de beauté externe, et une image de la propreté de l’âme. La beauté physique ne peut aller de pair avec la vulgarité, le rejet de la pudeur ou la saleté.

Abou Ayyoub Radi Allâh ^Anhou a rapporté que le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « Etre pudique, se parfumer, se nettoyer la bouche et les dents et se marier font partie de comportement des Prophètes ! » [Hadith relaté par Tirmidhi]

Excepté pour le parfum, que la femme doit réserver pour l’intimité tandis que l’homme peut aller en public avec, ces comportements valent à la fois pour les hommes et pour les femmes.
 

« Celui qu'ALLAH guide, [nul] ne peut l'égarer et celui qu'ALLAH égare [nul] ne peut le guider
* Coiffure et coupe de cheveux *


1- Abou Hourayrah Radi Allâh ^Anhou a rapporté que le Messager de Dieu Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « Celui qui a les cheveux longs, qu’il les honore ! » [Hadith relaté par Boukhari]

Le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm s’adressait aux femmes comme aux hommes. Les hommes Musulmans peuvent avoir par exemple les cheveux qui arrivent en dessous du lobe de l’oreille, ils doivent donc en prendre soin et ne pas les négliger. A fortiori pour les femmes, qui ont souvent les cheveux plus longs encore !


2- Ali bin Talib Radi Allâh ^Anhou a raconté que le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a interdit qu’une femme se coupe les cheveux de la tête. [Hadith relaté par An-Nassaï]

Le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a interdit aux femmes de se couper les cheveux tout courts, car cela est typique des hommes, et il est répréhensible, en Islam, qu’une femme cherche à ressembler à un homme (et vice-versa). A part cela, du moment qu’elle n’est pas coiffée comme un homme, une femme peut se couper les cheveux, notamment si cela lui permet de les entretenir plus facilement, ou si elle peut mieux plaire à son mari ainsi. De toute façon, il est le premier concerné, puisque, à part les « mahram », il est le seul à voir les cheveux de sa femme, et à savoir comment elle lui plait le plus !


3- Omar Radi Allâh ^Anhou a dit : « le Messager de Dieu a damné celle qui porte des mèches postiches et celle qui les lui place, ainsi que celle qui se fait tatouer et celle qui tatoue ! » [Hadith relaté par An-Nassaï]

L’interdiction repose sur le fait qu’il s’agit là de deux artifices, de deux tromperies. Or, l’Islam veut que chacun s’assume pleinement tel qu’il est, tel que Dieu l’a créé, et l’Islam veut aussi que les rapports qui s’établissent à l’intérieur du couple soient des liens sincères, reposant sur de l’amour et de l’attachement envers la personnalité de l’autre plutôt qu’envers son uniquement. D’ailleurs, les 4 écoles juridiques sont unanimes à interdire ces artifices.

* Teinture des cheveux *



1- D’après Abou Dharr Radi Allâh ^Anhou , le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « La meilleure façon de modifier ses cheveux blanc, c’est le henné ou le katam ! » [Hadith relaté par Abou Dawoud]

Le henné est une plante dont les feuilles, séchées ou pulvérisées, puis mélangées à de l’eau, teignent en roux. Le katam est une plante typique du Yémen qui, mélangée à l’eau, donne une teinture acajou foncé.


2- On fit venir Ibn Abi Qouhafah auprès du Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm , le jour de la victoire de la Mecque, ses cheveux et sa barbe ressemblaient à des fleurs toutes blanches, tant il avait de cheveux blanc ! Le Prophète lui dit : « Changez ceci par quelque moyen, mais évitez la couleur noir ! » [Hadith relaté par Abou Dawoud]

Sans doute faut il éviter la couleur noire, dans la mesure où elle pourrait faire croire que la personne est plus jeune qu’elle ne l’est en réalité…


3- Ibn Abbass Radi Allâh ^Anhou a raconté qu’un homme était passé devant le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm et il avait les cheveux teint au henné, alors le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm avait dit : « Comme il est bien celui-là ! » Puis un autre était passé avec les cheveux teint au henné et au katam, et le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm avait dit : « Celui-ci est mieux que l’autre ! » Etait passé enfin un autre, qui avait les cheveux teint en blond, et le Prophète avait dit : « Celui-ci est mieux que tout cela ! » [Hadith relaté par Abou Dawoud]


4- Amr Ibn Chouaïb Radi Allâh ^Anhou a rapporté que le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « N’arrachez pas les cheveux blancs, car pour tout Musulman qui attrape des cheveux blancs, ils lui seront une lumière au Jour du Jugement ! » [Hadith relaté par Boukhary, Tirmidhi et An-Nassaï]

De ces hadiths, et d’autres encore, les savants de l’Islam on déduit que lorsqu’une grande partie des cheveux sont devenus blanc, il est recommandé de les teindre, et qu’il n’est pas bien de les arracher. Il n’est pas recommandé non plus de les teindre, du moins pour les hommes, lorsqu’il n’y a encore que quelques cheveux blancs. Les hommes ne peuvent se teindre les cheveux en noir. Mais pour les femmes, cette question est l’objet d’opinion diverse, en tout cas, les couleurs rousses acajou, et blondes sont autorisées. La question de savoir si une femme va ou non se teindre les cheveux, et en quelle couleur, est vraiment, en fait, une affaire privée, puisqu’elle ne montrera de toute façon ses cheveux qu’à son mari, et ses « mahram ». pour l’homme, il faut veiller à ce que la couleur choisie n’entache pas sa virilité, l’usage social, la coutume locale, doivent là intervenir dans le choix.


5- Aïcha Radi Allâh ^Anhou , l’épouse du Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a rapporté qu’une femme avait fait signe de la main, de derrière un rideau, avec un message pour l’Envoyé de Dieu Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm . Ce dernier, en retirant sa main dit : « Je ne sais pas si c’est là la main d’un homme ou celle d’une femme ! » Le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm dit : « Si vous êtes une femme, vous devriez changer la couleur de vos ongles ! » [Hadith relaté par Abou Dawoud et An-Nassaï]

Le Prophéte Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm lui suggérait de se teindre les mains avec du henné. Mais attention ! Il ne faut pas assimiler le vernis à ongles au henné : le henné est une teinture de l’ongle lui même et, lorsque la femme fait ses ablutions, il n’empêche pas l’eau de couler sur les ongles, tandis que le vernis à ongle, lui, masque l’ongle lui-même, et ne permet pas à l’eau d’atteindre l’ongle. Les ablutions pratiquées par-dessus du vernis à ongles ne sont donc pas valables, tandis que celles pratiquées sur des ongles teints au henné sont valables. Par ailleurs, le henné est un produit bienfaisant pour la peau des mains et pour les ongles, ce que n’est sûrment pas le vernis à ongles ! Les hommes, eux aussi, peuvent mettre du henné, ce qui fait que celui-ci n’est pas un produit de beauté exclusivement féminin : c’est un traitement naturel de la peau…
 
* Le parfum *


1- Abou Hourayrah Radi Allâh ^Anhou a rapporté que le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « Le parfum des hommes est un parfum dont l’odeur se fait sentir et dont la couleur est invisible, tandis que le parfum des femmes est un parfum dont la couleur est manifeste mais l’odeur cachée ! »

Les savants de l’Islam ont précisé que le parfum féminin dont il est question dans ce hadith est le parfum mis par la femme lorsqu’elle va en public. Bien sur, lorsqu’elle met du parfum dans l’intimité à destination de son mari, libre à elle de mettre le parfum de capiteux qui soit !


2- Abou Moussa Radi Allâh ^Anhou a raconté que le Messager de Dieu Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « Tout œil est fornicateur ! Et si une femme se parfume, puis traverse une assemblée, elle est fornicatrice ! » [Hadith relaté par Abou Dawoud, Ibn Majah, Tirmidhi et An-Nassaï]

En ce qui concerne l’œil, c’est une façon de dire que tout regard peut comporter du désir lorsqu’il s’attarde sur une personne de l’autre sexe, et ce désir est déjà de la fornication ! Quand à la femme qui se parfume avant de se montrer en public, elle attire, consciemment ou non, l’attention des hommes sur elle, suscitant le désir, puisque c’est elle qui a provoqué ce désir, la faute lui incombe

 
* Autre éléments de la toilette de la femme *


1- Abou Hourayrah Radi Allâh ^Anhou a rapporté que le Prophète Salla-Lâh wa ^Alayihi wa salâm a dit : « Cinq chose font partie de la nature même de l’être humain : la circoncision, le fait de se raser les poils du pubis, le fait de tailler la moustache, de se couper les ongles courts, et d’épiler les aisselles ! » [Hadith relaté par Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, An-nassaï, Ibn Majah et Abou Dawoud]

Le fait de tailler la moustache, bien sur, ne concerne que les hommes. Ils ne doivent pas la raser, mais seulement la recouper pour éviter qu’elle ne pende sur les lèvres. Mais si une femme a de la moustache, il est conseillé de l’épiler pour ne pas ressembler à un homme.


2- Ibn Massoûd avait dit : « Que Dieu damne celles qui tatouent et celles qui se font tatouer, celles qui s’épilent les sourcils et celles qui se font espacer les dents, celles qui modifient la création de Dieu ! » Alors, une femme discuta ce qu’il avait dit. Il répondit : « Pourquoi ne pourrais-je pas damner celles que le messager de Dieu a damnées ? Ceci est indiqué dans le Livre de Dieu, où Dieu dit : « Ce que le Messager vous apporte, prenez-le ! Et ce dont il vous empêche, abstenez-vous en ! » [Sourate 59 verset 7] [Hadith relaté par Boukhari, Mouslim]

Ce qui interdit, concernant les sourcils, c’est de les épiler complètement ou de les rendre aussi fin qu’une ligne. Par contre, il est permis aux Musulmanes d’ôter les poils épars qui poussent sur les paupières, en dehors des sourcils eux-mêmes. Quant à celles qui se font espacer les dents, il s’agit de femmes qui faisaient en sorte d’espacer les dents de d’avant pour, selon elles, être plus belles. Cette pratique ne doit pas être comparé aux soins dentaires bien sur !

Commenter cet article