la suite ma soeur fillah

Publié le par soussou

les vêtement de la femme musulmane machaallah

Dans un hadith rapporté dans le recueil de l’imam Mouslim, le Prophète dit :

« Il y a deux groupes des habitants de l’enfer que je n’ai pas encore vus : des gens porteurs de cravaches telles des queues de bœufs qu’ils utilisent pour frapper les gens, et des femmes habillées mais nues, qui marchent penchées tout en faisant pencher (= exhibitionnistes à la démarche provocatrice). Leurs têtes ressemblent à des bosses de dromadaire penchées ; elles ne seront pas admises au paradis et n’en sentiront même pas l’odeur. Pourtant celle-ci peut être sentie à une distance de tant et tant de marche » [ Rapporté par Mouslim, n° 2128 ]

L’explication de ce hadith est que la femme met des vêtements, mais ce sont des semblants de vêtements. Soit ils sont tellement courts et laissent apparaître les atours, soit ils sont tellement serrés qu'ils laissent apparaître les formes, soit transparents, etc. Selon le hadith, elles ne sentiront pas l’odeur du paradis vu les grands dégâts et la corruption qu’elles causent dans la société.  Encore une fois, si le voile n’était pas obligatoire, le Prophète n’aurait pas indiqué une si grande menace qui pèse sur ces femmes.

On peut maintenant s’interroger, quelles sont les raisons qui ont poussé les femmes à arriver à ce stade ?

Il y a plusieurs raisons :

La première de ces raisons est l’absence de crainte d’Allah, ou l’ignorance de la religion. Et bien sûr, celui qui ignore la religion, et qui ignore Allah n’a pas de crainte ou en a beaucoup moins que celui qui connaît.

Deuxièmement, l’imitation aveugle de mauvais modèles. Elles se trompent de modèles. Plutôt que de prendre pour exemple les femmes des compagnons ou les femmes pieuses, elles ont pris les mannequins, les danseuses, les chanteuses, les actrices ou les sportives ou je ne sais encore quoi d’autre. Et pour elles, le chaytan enjolive ces modèles et les montrent en tant que femmes épanouies, et donc qu’il faut donc suivre pour être en harmonie avec son époque et pour être une femme émancipée. Et de là, pour beaucoup de femmes, le fait d’être voilée est considéré comme quelque chose d'arriéré, qui fait revenir à l’obscurantisme du passé qu’il faut abolir.

Egalement le fait de vouloir paraître, la concurrence entre les femmes pour montrer les plus belles parures ou les plus beaux vêtements, etc. Et bien sûr le voile empêche cela et empêche de se montrer sous sa plus belle apparence. Bien sûr les médias jouent également un grand rôle là-dedans.

Parmi les facteurs, il y a aussi chaytan. Il insuffle à la femme que le Hijab est un fardeau, un carcan. C'est lui qui insuffle aux femmes de tels doutes. Egalement le manque d’éducation islamique reçue à la maison, ou qui est totalement absente du foyer familial. Que ce soit le père ou la mère.

Beaucoup de soeurs n’ont pas été éduquées sur le fait que le voile est une adoration et une obligation. Malheureusement, elles voient parfois leurs mères qui le portent par «tradition», ou le père qui a un mauvais comportement avec la mère, etc.

Tous ces éléments jouent pour le fait que la femme ne veuille pas ressembler à l’image qu’elle a en tête de ce voile.

C’était le premier doute.

Le deuxième doute qu’on entend parfois chez certaines de nos soeurs est qu’elles disent :

« je prie, je jeûne, je suis musulmane alhamdoulilleh, mais le hijab n’est qu’un vêtement, une apparence et n’est pas un des piliers de l’islam. Ce n'est qu’un détail et moi j’ai un bon comportement, une certaine pudeur…beaucoup de filles portent le voile mais ont un mauvais caractère. Allah ne regarde pas les apparences, mais regarde les cœurs. J’ai un bon cœur et une bonne intention… »

 

Donc à cela, il y a beaucoup de choses à répondre :

Premièrement, le hijab, comme nous l’avons vu, est une obligation. C’est le premier argument pour répondre à cela.

Deuxièmement, on demande à cette sœur : « Si vraiment tu avais un bon cœur, un cœur pur comme tu le prétends, est-ce que tu désobéirais à Allah de manière flagrante et constante ? Est-il logique pour quelqu’un qui dit avoir un bon coeur de désobéir à Allah de manière aussi flagrante ? Je ne crois pas… »

Egalement, le bon comportement dont tu te dis dotée ; ce bon comportement n’est pas laissé au gré de tout un chacun. C'est Allah qui définit le bon comportement. Parce que le bon comportement peut varier d’une civilisation à une autre, d'une culture à une autre…Chez nous il est défini par notre religion. Il n’est pas laissé au gré et au bon vouloir de chacun. Donc le hijab fait partie …du bon comportement avec Allah et ensuite avec les gens.

Aussi, si le cœur est bon, cela doit rayonner et apparaître sur les membres extérieurs. Bien sûr, ce que nous disons là vaut aussi pour l’homme. Si le cœur est pur, cela doit apparaître et donner ses fruits sur les membres extérieurs. Et comment voit-on cela sur les membres extérieurs ? En se pliant aux directives d’Allah.

Comme on l’a dit donc, le fait de dire « J’ai un bon cœur » et en même temps désobéir à Allah , il y a une contradiction. C'est incompatible.

Aussi les femmes qui se disent « on a une pudeur ». Si tu es vraiment pudique ma sœur, comment agrées-tu que tous les hommes qui passent à côté de toi, voient tes atours et tes charmes ? Est-ce que c’est cela la pudeur ou alors c’est une définition nouvelle ? Si la femme est réellement pudique, jamais elle n’acceptera que les hommes voient ses atours.

Egalement … quelle est la différence entre la femme mécréante et entre la femme qui obéit à Allah ? Un des plus grands signes est le voile ! C’est ce qui fait aussi la distinction entre une femme qui n’applique pas les enseignements (du moins cet enseignement-là) et une femme qui obéit à Allah . C’est donc aussi la manière de reconnaître la femme musulmane.

Il y en a aussi qui disent « nous faisons la prière et c’est bien plus important ». Ma sœur, il y a un problème dans ta prière. Soubhan Allah tu juges la prière…

Allah dit :

{ la prière éloigne des péchés et des turpitudes… } [ Sourate 29 – Verset 45 ]

Si réellement ta prière était faite correctement, cela devrait se voir dans ton comportement. Il y a donc un grand problème dans ta prière. En plus de cela, si le hijab n’était qu’une apparence, pourquoi tous les textes que nous avons cités auraient été révélés ? Et si ce n’était qu’un détail, Allah ne dirait pas que ces femmes n’iront pas au paradis ou ne sentiront pas son odeur.

Aussi par rapport à ce hadith : « Allah ne regarde pas vos apparences, mais regarde vos cœurs et vos actes. »

 Dans ce hadith, comme l’a dit cheikh Ibn Taymiya , il n’y a pas un texte qu’ont utilisé les gens sans que dans ce même texte il y ait une réfutation au début ou à la fin.

La première donc, ces gens ont pris comme arguments « Allah ne regarde pas vos apparences… » Mais à la fin du hadith, il y a une réfutation car il dit « il regarde vos cœurs et vos actes » Et le hijab est un acte, comme la prière, etc.

Allah ne regarde pas vos images. Ce sont les images indépendantes de notre volonté. Celui-là est de telle couleur, celui-ci est grand, petit, pauvre, mince, etc. Mais Allah ne nous juge pas pour cela ! C’est de cela que parle le hadith.

Nous revenons à cette chère sœur. Ma sœur, en quoi cela te nuirait-il d’ajouter le voile ? Si tu pries et tu fais le jeûne, etc. c’est très bien car ce sont les piliers et ce sont des priorités. Mais qu’est-ce qui t’empêches de mettre le hijab ? En quoi cela te nuit-il de mettre le voile ? En quoi est-ce un obstacle ? Je crois que la réponse est claire…

On ne fait pas de distinctions. Celui qui t’a ordonné de faire la prière et le jeûne, t’a aussi ordonné de te voiler. Dans la religion, nous ne faisons pas de distinctions entre les obligations.

Allah dit :
{Ô les croyants ! Entrez en plein dans l'Islam, et ne suivez point les pas du diable,
car il est certes pour vous un ennemi déclaré. }
[ Sourate 2 – Verset 209 ]

Rentrez dans l’islam de manière totale !

On ne fait pas de distinctions entre la prière et le voile ou entre telle obligation et telle autre.

Et dernièrement, je pose la question à cette sœur. Est-ce que tu crois que ce sera une excuse valable le jour du Jugement dernier à présenter à Allah ? Dire « moi je priais, je lisais le coran … mais je ne portais pas le voile. Est-ce que tu peux te poser cette question ? Et si Allah te pose la question, crois-tu que ce sera un bon argument devant ton Créateur pour qu’Il ne tienne pas compte de cela ?

Le troisième argument ou doute qu’on entend de temps à autre est celui qui est dit de cette manière :

« Je suis encore jeune, je veux profiter de la jeunesse, et le hijab est un obstacle à cela. Je ne pourrais plus m’habiller comme je veux et montrer ma garde-robe. Ou acheter tous les vêtements que je vois. Je ne pourrais plus les montrer.

Et en plus, le hijab m'empêche d’aller à certains endroits comme les cinémas, les plages, etc. parce que si j’ai le voile, les gens vont me remarquer et c’est la honte (« hchouma »). Donc si j’ai le voile, je ne vais pas pouvoir aller dans ces endroits… »

Pour répondre à ça ma sœur, on dit que l’islam est la soumission aux ordres d’Allah . Et si tu es musulmane, tu dois suivre les commandements et t’éloigner de ce qui est interdit, ou si ce n’est pas le cas, tu dois faire un examen de conscience et revoir ce qu’est la foi.

Aussi qu’entend-on par le fait de profiter de la jeunesse ?   Est-ce que profiter de la jeunesse est synonyme de profiter du haram ? Je ne crois pas. Quand on dit « profiter de la jeunesse » c'est justement profiter de la jeunesse na’am (oui), mais dans les limites qui sont fixées par la législation et non se laisser aller à ses passions. Et bien sûr, chacun a des passions qui sont contre la législation, et chacun a un fléau qui lui est propre. Mais l'islam est synonyme de combat, de force et de sacrifices. Chacun doit sacrifier certaines de ses passions pour plaire à Allah . Personne n’est dénué de passions et personne ne peut dire qu’il n’y a rien parmi les choses interdites qui le tente. Non. Chacun a ses obstacles, mais l’islam implique un certain effort et un certain sacrifice. Et en plus de cela, avec ces arguments, tu perds un immense mérite. Il y a un immense mérite qui te passe sous le nez !

Sache que le Jour dernier, parmi les choses sur lesquelles nous serons questionnés, il y a notre jeunesse ! Dans quoi avons-nous passé notre jeunesse ! C’est donc quelque chose de très important, car c’est à ce moment-là que se fait « l'examen ». Quand tu auras 60 / 70 ans et que tu vas mettre le voile, l’examen sera presque fini …

Dans le hadith qui parle des sept qui seront sous l’ombre d’Allah le jour où il n’y aura que Son ombre, le Prophète a cité les jeunes qui ont grandi dans l’adoration d’Allah.

Je te pose aussi la question ma sœur ; est-ce que tu seras capable le Jour dernier, de partager les péchés de beaucoup d'hommes dont le regard s’est dirigé vers toi ?

Car la femme qui montre ses atours, dès qu’elle sort de chez elle, partage tous les péchés de tous les regards qui se tournent vers elle. Elle porte une part de péchés. Bien sûr, les hommes se doivent de baisser le regard, mais la femme moutabarrija (non voilée, qui montre ses atours) partage les péchés de ceux qui la regardent. Faites un peu le bilan du nombre de péchés récoltés à chaque sortie !

De plus, en te dévoilant, tu fais du mal à tout le monde. D’abord à toi-même en désobéissant à Dieu et récoltant des péchés. Mais tu fais également du mal à ta famille.  Comment ?  Un père et une mère musulmane , cela leur fait mal de voir leur fille "mal habillée". Donc, ça fait du mal à ta famille, à toi-même et à l’ensemble de la société.

Un savant avait comparé la femme moutabarrija à un marchand ambulant. Le marchand ambulant expose et enjolive sa marchandise et la fait passer partout pour que les gens l’achètent. Cette femme moutabarrija est donc comparée à un marchand ambulant, qui propose sa marchandise à tous les regards comme toute marchandise au marché ! Et donc, je ne crois pas qu’une femme pleine de pudeur et de dignité puisse tolérer que tous les hommes la dévorent du regard et je suis sûr que toute femme sensée ... rougirait elle-même si elle réfléchissait réellement au fait que tous les hommes sur son passage ou beaucoup d’hommes la dévorent du regard.

Ce qui est triste également, ce sont les parents qui répètent que leur fille est jeune et doit profiter de la vie. Incha Allah on va y revenir.

Pour terminer sur ce point, on doit dire que le voile ne signifie pas la prison et cela n’empêche pas de profiter de la jeunesse mais selon, bien sûr, certaines règles fixées par le Créateur. Et le fait que cela t’empêche d’aller dans certains lieux de débauche, est un bien pour toi. Si cela t’empêche d’aller sur des plages où il y a la mixité, (des hommes et des femmes à moitié nu) ou autres, ce n’est que pour ton bien.

Et c’est ici aussi que je lance un appel aux sœurs qui sont voilées, et même si elles sont mal voilées, qui ne montrent pas parfois l’exemple. Il faut savoir mes sœurs qu’à partir du moment où vous mettez, même le morceau de tissu sur la tête, les regards se tournent quand même d’une certaine manière vers vous. Il faut donc faire attention. Ceci comme l'homme qui laisse pousser la barbe ou qui a une certaine apparence, il doit doublement faire attention à ce qu’il fait. Pourquoi ? Parce que, si les gens le voient, de deux choses l’une : soit, il vont en profiter pour taper sur l’islam, soit il y aura des gens qui diront « si cela n’était pas bien, ce barbu ou cette voilée n’irait pas là… » Il faut donc faire doublement attention à ce que l’on fait.

 

Le cinquième doute : La personne qui dit : « Je mettrai le voile le jour où je serai totalement convaincue ; maintenant je ne le suis pas encore. Mais le temps viendra et je serai convaincue et je le porterai. » Ou encore : « ça me gêne en été quand il fait chaud… » Ou encore : « Le voile me donne une apparence qui n’est pas très attirante, et je suis plus jolie sans. »

On dit par rapport à cela, que si les hadiths de ton Prophète et les textes de ton Créateur ne te suffisent pas, je ne sais pas ce qui pourrait te convaincre. Et celui qui craint Allah et l’adore réellement, s’empresse de répondre à Son appel et appliquer Ses ordres.

Allah dit :

{ Il n’appartient pas à un croyant ou une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. } [ Sourate 33 – Verset 36 ]

C’est une question d’obéissance ou de désobéissance. Il faut choisir son camp.

Et le verset a lié la foi à l’acceptation de l'ordre. La foi implique qu’on accepte l’ordre et les croyants ne choisissent pas sur le choix d’Allah et Son messager.

Puis on dit aussi, que cette conviction qui te manque tu dois l’acquérir. Ou bien attends-tu une révélation ? Tu dois chercher des arguments pour te convaincre puis ensuite appliquer.

Quant à la chaleur, je te citerai juste un verset qui dit :

{ Dis : « Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur. » —S’ils comprenaient !— }
[ Sourate 9 – Verset 81 ]

Donc si tu n’es pas capable de supporter un peu de chaleur comme sacrifice pour ta religion, regarde combien de femmes ont sacrifié leur vie pour leur religion, comme par exemple Soumaya et d’autres femmes qui ont été tuées par Qoreich ou d’autres femmes encore qui ont sacrifié leur vie (ou d’autres choses très importantes) pour leur religion. Si toi tu n’es pas capable de supporter un peu de chaleur pour cette religion, à ce moment-là bien sûr, il faut revoir ta foi.

 

Le sixième doute, est de dire que le fait de ne pas se voiler est devenue une chose courante et habituelle. Et la majorité des femmes ne se voilent plus, donc ça n’attire plus l’attention. Et en même temps, le fait de trop insister là-dessus à notre époque c’est un peu dur. Ou bien, puisque la majorité des femmes ne sont pas voilées. Est-ce qu’on va dire qu’elles sont toutes égarées ?

Nous disons que par rapport à ce concept de la facilité de la religion, la religion est facile en elle-même et Allah veut pour nous la facilité. Mais est-ce que la facilité est de se débarrasser de toutes les obligations et de suivre ses passions ? Non ! Ce n’est pas cela la facilité, mais au contraire c’est la difficulté. Il faut donc bien comprendre ce concept de facilité en islam.

"Ceux qui disent que le voile est obligatoire sont sévères et durs" : est faux ! C’est l’islam tout court. On ne rajoute rien. On ne dit pas en même temps qu’il faut que tu portes 10 kilos sur ta tête, 20 kilos dans chaque main et un gros sac sur ton dos pour rendre la chose difficile. Non ! Cela serait l’exagération dans la religion, ce qui est tout à fait interdit. Ajouter à la religion est quelque chose de très grave. Mais dans notre cas, les versets sont là et c’est tout ... Ce n’est pas une preuve de sévérité que d’appeler à appliquer les obligations de l’islam. Ou alors, appeler à la prière est aussi une preuve de sévérité.

Egalement, le fait dire que cela n’attire plus l’attention aujourd’hui est complètement faux et démenti par la réalité. En effet, on peut voir que les filles qui s’exposent le plus aux nuisances ne sont pas les filles habillées correctement. Les filles qui s’exposent aux nuisances, aux agressions et autres sont souvent, dans 99% des cas, des filles qui ne sont pas habillées convenablement.

Par rapport au fait de dire « est-ce que la majorité des femmes sont égarées car elles ne sont pas voilées ».

Si maintenant la majorité des gens ne priait pas, est-ce qu’on va dire qu’il ne sont pas égarés ? Non. Toute personne qui va à l’encontre de l’islam est égarée sur ce point-là. Pas toute personne qui fait une chose contraire à l’islam est égarée, mais elle est « égarée » dans le sens où elle va à l’encontre de l’islam.

Allah dit :

{ Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah :
ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges. }

[ Sourate 6 – Verset 116 ]

Donc la multitude ou la minorité n’est pas un argument chez nous. Egalement dans un hadith, le Prophète dit :

« Bonne nouvelle aux étrangers. »

Et dans une des versions du hadith, il est dit :

« Ce sont des gens pieux dans une multitude de gens mauvais. »

 

Le sixième doute, c’est ce qu’on entend souvent parfois : « Je vais mettre le voile incha Allah, mais une fois que je serai mariée. Je suis encore un peu jeune. Alors il faut profiter un peu de la jeunesse, mais une fois mariée, je vais me
voiler. »

Là, malheureusement, il faut dire que certains parents ont également cette idée. Ils laissent leur fille non voilée à la limite comme une marchandise. Elle a plus de chances d’être acheté ! « Si elle est non voilée, elle va trouver un mari plus facilement. » Nous savons donc que leur pensée est fausse.

Il y a aussi pour certains - que je ne comprends pas non plus - pour qui l’islam est comme une prison. Il faut profiter encore un peu avant d’être "asphyxié". Une fois qu’on met le voile, on est dans une prison. On ne verra plus la lumière du soleil. C’est cela qu’on comprend parfois de certains de ces arguments, même si c’est indirect.

On demande aussi à cette sœur, qui peut garantir qu’elle vivra jusqu’à pouvoir se marier. Et si elle mourait avant, en état de désobéissance ?

En plus de cela, en étant "mal habillée", crois-tu que tu trouveras un mari pieux ?  Un homme bien et pieux viendra-t-il te demander alors que tu es dans cet état ? Au contraire ! Si tu veux te voiler après le mariage et pratiquer comme il faut, ce n’est pas de cette manière que tu trouveras un mari qui t’aidera à pratiquer l’islam. En général, quelqu’un de vraiment bien ne va pas se marier avec une fille qui est "mal habillée", mais va plutôt se chercher une femme "bien habillée".

Il ne faut pas mal me comprendre. Je sais qu’il y a des filles non voilées qui sont mieux que certaines filles qui sont voilées. On le dit clairement. Il y a des filles voilées, qui lorsqu’elles entrent dans le métro par exemple, commencent à faire entendre leur rire et se font remarquer. Il y a des femmes qui ne mettent pas le voile, mais qui ont une certaine pudeur et une retenue dans leurs gestes.

C’est un constat réel. Mais malgré cela, on dit que l’homme pour se repérer, va en général chercher une femme qui est habillée correctement. Donc, la seule chose que tu risques d’avoir est un mauvais mari.

Il faut également savoir qu’en islam, la notion de jeunesse est souvent mal comprise, même chez les hommes. Chez les hommes on vient à dire : « Il fait les 400 coups jusqu’à 23 ou 25 ans. Et c’est bon il est encore jeune. »

Quelle est la notion de jeunesse ?  La personne est responsable à partir du moment de la puberté. Apartir du moment où la personne est pubère, elle doit s’acquitter de ses obligations religieuses et donc la femme doit porter le voile.

Cette notion de jeunesse n’est pas seulement une notion linguistique. Ou comme la majorité à 18 ans ou autres. Non ! A partir du moment où la sœur est pubère, elle se doit de mettre le voile. Et c’est ça, même si elle est encore jeune linguistiquement, on ne peut pas dire « Voilà, elle est encore jeune, etc. »

En plus, cette notion de jeunesse est quelque chose de très flou. Si à 30 ou 40 ans elle est encore jeune et elle ne va donc pas se voiler jusqu’à ce qu’elle ait 60 /70 ans. C’est à cela que l’on va arriver. En plus de ça aussi, dans cette parole-là, il y a un manque de sincérité, parce qu’on dirait qu’elle va le faire pour son mari. Quand elle dit qu’elle doit se marier d'abord puis porter le voile. Non ! Elle doit le faire pour Allah et le plus rapidement possible.

 

Et le septième doute, c’est ce qui arrive parfois à certaines sœurs qui voudraient s’habiller correctement mais dont le mari ou la famille refuse. Elles sont donc obligées d’obéir à leurs parents.

La réalité de la servitude à Allah veut dire la soumission à Ses ordres. Et parmi ce qui découle de cette soumission, il y a le fait de faire prédominer le jugement d’Allah et son obéissance à tout autre ordre ou obéissance, et de rechercher Sa satisfaction avant la satisfaction de toute autre personne. Le Prophète nous a donné une règle en or dans ce hadith où il dit :

« Pas d’obéissance à la créature dans la désobéissance du Créateur. »

Je te pose aussi une question : « Tes parents ou ton mari te seront-ils d’un secours le Jour du Jugement dernier ? Vont-ils repousser de toi la colère d’Allah ? »  Non ! Ce jour-là, chacun dira « nefsy, nefsy » (mon âme, mon âme), même les Prophètes.

Imagine ton père aujourd’hui ; s’il t’arrivait quelque chose, il ferait tout pour te sauver, et tu ferais de même pour lui. Mais ce jour-là, chacun (comme on dit dans le jargon) se niera. Ton père viendra te demander quelques bonnes actions et tu le lui refuseras. Tu voudras sauver ta peau, tellement ce jour-là sera un jour grandiose. Donc à ce moment-là, ni ton père, ni ta mère, ni ton mari ne seront là pour te sauver de "la colère d’Allah".

Bien sûr, on dit ici qu’il ne faut pas répondre de manière trop violente. Il faut bien sûr parler à ses parents de la meilleure manière, car il y a parfois l’ignorance et autres. Il y a les médias qui jouent un rôle. Il faut donc parler de la meilleure des manières, c'est-à-dire leur inviter quelqu’un en qui ils ont confiance ; un imam ou quelqu’un qui a de la connaissance. Ou alors une cassette ou un livre. Il ne faut pas non plus réagir de manière irréfléchie, mais en finalité, si les parents ne veulent pas accepter cela, on ne doit pas leur obéir sur ce sujet-là.

Et enfin, le dernier doute que l’on peut souvent trouver, c’est le fait de dire : «J’aimerais me voiler, mais je suis gênée». Surtout pour les filles qui n’ont pas porté le voile dès le plus jeune âge. « Que vont dire les gens ? ... ». Le qu’en dira-t-on et les remarques des gens, etc. Bien sûr, il y en aura toujours pour faire certaines remarques, comme par exemple : « Tu étais plus jolie avant sans le voile. Tu faisais plus jeune… ». Tout cela pour dissuader cette fille.

Bien sûr, cette moquerie entre les croyants et les non croyants a toujours existé et a même été citée dans les textes du Coran. Ceux qui ne croient pas vont toujours dire aux croyants qu’ils sont des arriérés, des bêtes simplistes qui n’ont pas de logique, etc.

Et bien sûr, cela est une épreuve pour les croyants. Allah dit :

{ Si vous vous moquez de Nous, eh bien, Nous Nous moquerons de vous, comme vous vous moquez (de Nous).
Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l'humiliera, et sur qui s'abattra un châtiment durable! }

[ Sourate 11 – Verset 39 ]

Le Prophète dit également le hadith suivant, rapporté par l’imam Tirmidhi :

« Celui qui recherche la satisfaction d’Allah, même si ça entraîne la colère des gens, Allah est satisfait de lui et fait que les gens soient satisfait de lui aussi. Et celui qui recherche la satisfaction des gens par la colère d’Allah, Allah est en colère contre lui et met les gens en colère contre lui. »

Et encore une fois, il n’y a pas d’islam sans certains sacrifices. On répond également à cette sœur : « Dans d’autres choses, que ferais-tu si les gens se moquaient de toi ? » De nos jours, les gens se moquent des ceux qui ne sortent pas avec quelqu’un du sexe opposé et pour eux, quelqu’un qui n’a pas de relations avant le mariage est quelqu'un de complexé. Si les gens commencent à se moquer de cela, qu’allons-nous faire ? Allons-nous tous faire la fornication pour leur plaire ?  Ou alors, si les gens se moquent de telle ou telle adoration dans l’islam ou la critiquent, allons-nous l'abandonner pour peur plaire ? Non !

Donc pour terminer, je fais un appel à toutes mes sœurs. Allah est témoin qu’on veut du bien pour ces sœurs-là ; c'est « nassiha » (conseil). On ne veut que le bien pour elles pour leurs familles et pour la société toute entière.

Je demande donc à ces sœurs de réfléchir à ce sujet et de revenir à leur Seigneur avant qu’il ne soit trop tard en appliquant Ses ordres et en s’éloignant de Ses interdits.

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur le Prophète Mohammed ainsi que sur ses compagnons et ceux qui le suivent. Et notre dernière parole est de remercier Allah, le Seigneur des mondes (AlhamdouliLehi rabbil ‘Alamin).
 Accessoiresaiguille diamant pour foulard , epingle , grande ou petite manchette .... 

TUNIQUES

 
ENSEMBLE TUNIQUE - JUPES

 

Commenter cet article