ma soeur fillah

Publié le par soussou

 

                                 
                                        
oui el hamdoulillah une muslima  et fière de l'être je suis fière je suis hereuse et tranquille alaise
              ma soeur filleh réveille-toi !je m’adresser à toute soeur musulmane pour les conseiller pour leur montrer le mensonge de la vérité. elles pourront retourner vers la religion inchallah 
2 - Le Très Haut a dit :
{ Et ton Seigneur a décrété « N’adorez que Lui; et (marquez ) de la bonté envers les père et mère : si l’un deux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : “Fi !” et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: “Ô mon Seigneur, fais-leur ,à tous deux, miséricorde comme il m’ont élevé tout petit” } [ Sourate 17 - Versets 23-24]
et soubhan allah Il faut respecter ses parents, père et mère et les prendre en charge. Cette piété s’érige au rang de devoir qui vient juste après celui dû à Allah azzawajala, ce qui prouve que l’Islam tient les pères et mères en haute considération. soubhanallah
Allah  nous a interdit de leur dire de mauvaises paroles fut-ce un simple “ fi ! ”. Il nous a interdit de les gronder . Au contraire il faut leur parler doucement en leur tenant un langage aimable. ( wala taqol lahoma ofan wala tanhaRhoma,,,)
Un homme vint chez le Messager d’Allah et lui dit: " Ô Messager d’Allah ! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ? ”. Il dit: “ Ta mère ”. Il dit: “ Et qui encore? ” - il dit: “ Ta mère ”. Il répéta : “ Et qui encore? ”, il dit: “ Ta mère ”. Il répéta de nouveau: “Et qui encore?”, il dit: “ Ton père ”." [Rapporté par Al Boukhari et Mouslim] 
Le Prophète a recommandé à l’homme sa mère trois fois de suite, ce qui reflète le privilège de la mère et la place honorable de la femme musulmane.
soubhan allah l'islam valorise la femme,,,,
je vai vous parler encore une fois sur un sujet
d’extrême importance  car c’est un sujet qui, a déjà causé malheureusement de trés nombreux dégâts dans la société. Comme vous le savez tous, ce sujet est Al Hijab (le voile) .mes soeurs fillah il faut vraiment connaitre  la valeur du hijab .  Il y a aussi un point sur lequel il nous faut insister, c’est que le voile n’est pas un signe d’asservissement à l’homme, au père, au frère ou au mari comme le laissent croire parfois certains médias. Le voile est une adoration au même titre que la prière, le jeûne, le Hadj et que toutes les adorations prescrites par l’islam ; le hijab en fait partie également. Le hijab est donc une adoration. Si la femme porte le Hijab, ce n’est que par obéissance à son Créateur Qui le lui a demandé. Ce n'est pas pour se plier à la volonté de son père et ce n’est pas, encore une fois, un signe de soumission au père ou aux hommes de la société ...

Il faut donc que ce soit très clair, parce qu’on ignore souvent que, justement, le Hijab est une adoration de la femme et non une contrainte imposée par les hommes. Et c’est pour cela d’ailleurs que l’on remarque souvent que si on a inculqué à la fille depuis toute petite qu’elle faisait cela pour Allah et qu’Allah la voit, jamais ... elle ne retirera son voile. Mais la femme à qui on n’a jamais expliqué cela, et qui croit justement qu’elle le fait pour faire plaisir à son père ou par peur de son père et son frère…c’est ce qu’on voit parfois dans le coin de la rue, elle le met dans son sac dès qu'elle s'éloigne un peu de la maison. Ou bien si elle a peur, elle ne demande qu’une chose, se libérer de ce foulard parce qu’on ne lui a jamais expliqué pourquoi elle devait le faire, elle sent que c’est un poids. De ce fait, dès qu’elle sait que son père ou son frère ne la voit plus, elle va essayer de se libérer de son voile. Contrairement au fait que si elle le faisait pour Allah et qu’elle sait que c’est Allah qui la voit de manière constante, jamais elle ne pourra le retirer. Il faut aussi savoir que l’islam n’a pas prescrit le voile comme un fardeau pour la femme. L’islam veut le bien de la femme ici-bas et dans l’au-delà. Ce n’est pas un fardeau ni une entrave à la liberté, au contraire, l’islam honore la femme parce qu'il lui donne une valeur. Non pas la valeur d’un morceau de viande qu’on expose à la boucherie ou d’une marchandise qu'on vend à vil prix ou qu’on expose sur le panneau pour vendre le shampooing ou autres. Pour l’islam, la femme est plus que ça. Elle est l’école pour les enfants, elle est la moitié de la société et même plus. Elle est l’école qui va former les générations futures.et soubhan allah l’islam compare la femme à une perle précieuse. Vous savez que la perle est toujours dans une coquille. Pourquoi ? Parce que c’est quelque chose qui la protège ... c’est quelque chose de précieux et de beau. Pour l’islam c’est la même chose vis-à-vis de la femme
Avant de commencer à entrer dans le vif du sujet je veux parler de certains doutes qui sont souvent un obstacle pour que la femme adopte le hijab.  Lorsqu’on parle du hijab, il faut définir ce que c’est. Ce n’est pas ce Hijab, un petit morceau de foulard un petit morceau de tissu qu’on met sur les cheveux ou à mi-cheveux, avec en dessous des habits : pantalon serré ou un tailleur ou autre chose. Non, ce n’est pas de ça dont on parle.
fait attention mes soeurs
 c'est pour votre bien et Malheureusement, c’est aussi devenu un phénomène. On dit « voilà, c’est une fille voilée », non ... elle a les cheveux voilés, mais elle n’adopte pas les vêtements et sa tenue vestimentaire ne remplit pas les conditions posées par l’islam. Donc, pour définir ce qu’on entend par le hijab, c’est un hijab "char’i", un Hijab tel que défini par les textes, qui recouvre bien sûr les cheveux, la poitrine et qui ne laisse apparaître aucune forme de la femme. Elle doit donc être couverte de la tête aux pieds, bien sûr avec l’exception (divergence entre les savants) des mains et du visage et certains savants disent qu’elle doit se couvrir totalement Ce dont on parle ici, c’est le Hijab qui est large et qui couvre tout le corps de la femme de manière à ce qu’on ne voit pas ses formes, de la tête jusqu’aux pieds, à l’exception du visage et des mains. C’est le minimum du hijab char’i (jurisprudentielle) et c’est de ce hijab dont je parle inchaAllah.je vais parler de premier doute ou obstacle qui est une question que la femme se pose est que le hijab n’est pas une chose obligatoire ou que c’est une tradition ancienne des civilisations anciennes ou que c’est quelque chose de préférable, mais que ce n'est pas une obligation religieuse ; ce n’est pas fard, wajib?. sache ma soeur qu'il ya plusieurs manière par les quelle je peut répandre soubhan allah , Premièrement cela montre l’ignorance de la personne qui dit cette parole. Soit elle est ignorante, soit elle fait semblant de l’être par peur de découvrir une vérité donc soubhan allah  soit elle est ignorante, soit elle préfère rester ignorante tout en sachant où est la vérité puisque cela va de pair avec ses passions. mes soeurs el hijab fard wajib : qala allah azza wajala :

{ Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours
que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ;… }
[ Sourate 24 - Verset 31 ] 
allah veut ne montere  Ce qui en paraît c'est quoi ? Le dessus de la poitrine ?  Les cuisses, les mollets, la chevelure ? Non !  Il y a deux avis par rapport à « que ce qui en paraît »

Dans un autre verset, dans la sourate Al-Ahzab, Allah dit :

{ Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles… }
[ Sourate 33 - Verset 59 ]

Ce verset est clair et sans équivoque, explicite, quant à l’obligation du voile pour la femme à partir de la puberté.

C’étaient deux versets coraniques. Maintenant, nous allons voir quelques hadiths prophétiques. Dans le recueil de Al-Boukhari d’après Aïcha qui dit :

« Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrées. Lorsqu’Allah a révélé le verset « qu’elle rabattent leur voile sur leurs poitrines », elles ont déchiré des morceaux de tissus et s’en sont voilé. »

Regardez l'application directe ! Contrairement à beaucoup d’entre nous. Il nous faut longtemps, insister plusieurs fois etc. Le degré de conviction ! Elles ont entendu que le verset a été révélé au Prophète et n’ont pas hésité une seule seconde !!  Ce hadith est clair encore une fois que ces femmes ont compris l’obligation du voile et l'ont appliquée directement.

 

Commenter cet article